samedi, 20 juillet 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Batiment G5 sahel

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation dans la région du Sahel, en Afrique, une haute responsable des Nations Unies a appelé les Etats membres du G5-Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) à faire en sorte que leur force conjointe atteigne rapidement sa pleine capacité opérationnelle.

« Le G5-Sahel a pris des mesures additionnelles pour opérationnaliser la force conjointe après l’attaque terroriste dévastatrice contre son quartier général en juin dernier », s’est félicitée la Sous-Secrétaire générale des Nations Unies pour l’Afrique, Bintou Keïta, devant les membres du Conseil de sécurité.

Elle s’est dit particulièrement encouragée par la reprise des opérations de la force conjointe en janvier de cette année, notant que la force a ainsi effectué quatre opérations depuis le début de l’année.

Mme Keïta a jugé essentiel de poursuivre sur cette lancée. « J’appelle les Etats membres du G5-Sahel à accélérer de toute urgence la pleine opérationnalisation de la force conjointe, afin qu’elle puisse enfin atteindre sa pleine capacité opérationnelle », a-t-elle déclaré à cette réunion du Conseil, à laquelle participaient également le Ministre des affaires étrangères du Burkina Faso, Alpha Barry, le Haut-Représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, le Représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel, Angel Losada Fernandez, et le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov.

Bintou Keïta a rappelé que la situation au Mali et dans le Sahel au sens large restait extrêmement préoccupante. « La région est confrontée à de graves problèmes, allant du changement climatique et de la sécheresse à l’insécurité croissante, à l’extrémisme violent, au trafic illicite de personnes, d’armes et de drogues », a-t-elle souligné. « Les groupes terroristes continuent d’évoluer et de se propager au-delà des frontières, notamment au Burkina Faso, au Niger, au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Togo ».

« La région est confrontée à de graves problèmes, allant du changement climatique et de la sécheresse à l’insécurité croissante, à l’extrémisme violent, au trafic illicite de personnes, d’armes et de drogues », a déclaré Bintou Keita, Sous-Secrétaire générale de l'ONU pour l'Afrique au Département des affaires politiques et de consolidation de la paix et au Département des opérations de paix.

Dans ce contexte, des opérations efficaces du G5-Sahel « enverront un signal fort aux groupes terroristes : leur empiètement sur la vie de la population ne sera plus toléré et sera rejeté par la détermination collective des Etats membres de la région », a déclaré la Sous-Secrétaire générale.

Elle a estimé qu’il serait important de clarifier le cadre dans lequel sont menées les diverses opérations des Etats membres du G5-Sahel alors qu’il y a de nombreuses opérations en cours qui sont menées par les forces armées de ces Etats, soit seules, soit en bilatéral, soit conjointement avec les forces internationales ou dans le cadre de la force conjointe du G5-Sahel.

S’agissant des allégations de violations des droits humains par cette force conjointe, Mme Keita a noté qu’au cours des douze derniers mois, la force a considérablement renforcé ses efforts pour lutter contre ce type de comportement. Selon elle, cela contribuera « à renforcer la confiance et les relations avec les communautés locales » et constitue également « un élément essentiel de l’instauration de l’Etat de droit dans la région ».

Quant à l’appui apporté par la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) à la force conjointe du G5-Sahel, Mme Keïta a réitéré l’appel du Secrétaire général de l’ONU à lever les restrictions géographiques concernant cet appui.

Source : ONU

 

Commentaires  

-1 #1 DAN KASSA 20-05-2019 11:33
Le G5-Sahel a été crée en février 2014. On a perdu trop de temps à faire de la bureaucratie et pendant ce temps les terroristes développent leur capacité de nuisance. Maintenant que l'ONU par la voie des américains, viens de nous faire une leçon de réalisme. ce sont nos territoires et ce sont nos armés, pour défendre et assurer la sécurité de nos populations, on n'a pas besoin d'une résolution des organisations internationales (ONU,...). La gloire d'une armée est de défendre l’intégrité du territoire. SI un pays du conseil de sécurité ou tout pays qui se respecte n'attendra pas une autorisation l'ONU pour se défendre. on doit se défendre seul et chaque pays de son coté et permettre une poursuite de neutralisation à travers les frontières. Arrêtons nos égoïsmes de souveraineté frontalière.
Chers Nigériens on doit lever des fonds propre par un telethon ou contribution populaire pour assurer le besoin logistique à notre armée. Notre armée est forte et déterminée, elle a besoin d'une capacité de mobilité rapide sans être à sec de car[mot censuré]nt et de véhicules adaptés, soigner dignement nos blessés et enterrer dignement nos héros qui sont tombés en défendant la patrie.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 19/07/2019, 21:40
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-19-juillet-2019 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 19 juillet 2019, dans la salle habituelle...Lire plus...
Publier le 19/07/2019, 20:00
presidence-le-chef-de-l-etat-felicite-par-son-gouvernement Le Conseil des Ministres s’est réuni vendredi, 19 juillet 2019, sous la Présidence de SEM Issoufou...Lire plus...
Publier le 19/07/2019, 13:27
tribune-pour-des-elections-presidentielles-ideelles-au-niger La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : «...Lire plus...
Publier le 18/07/2019, 11:06
bassin-du-lac-tchad-la-stabilisation-et-le-developpement-de-la-zone-au-menu-du-2e-forum-des-gouverneurs La capitale nigérienne accueille du 16 au 18 juillet, la seconde édition du Forum des gouverneurs des...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 19:01
agadez-5-morts-et-plusieurs-blesses-graves-dans-un-accident-d-un-bus-de-transports Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...
Publier le 15/07/2019, 22:09
insecurite-nouvel-assassinat-d-un-chef-traditionnel-a-inates-tillabery Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été...
Publier le 15/07/2019, 22:01
cour-constitutionnelle-le-magistrat-bouba-mahamane-aux-commandes La Cour constitutionnelle a depuis quelques jours un nouveau président. Il s’agit du magistrat Bouba...
Publier le 16/07/2019, 10:08
hadj-2019-un-membre-du-coho-accuse-les-responsables-d-avoir-percu-des-pots-de-vin-pour-un-marche Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra...
Publier le 17/07/2019, 03:45
conjoncture-le-groupe-belge-equipements-services-niamey-plie-bagages-a-son-tour Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...
Publier le 17/07/2019, 03:45
conjoncture-le-groupe-belge-equipements-services-niamey-plie-bagages-a-son-tour Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les...
Publier le 17/07/2019, 19:01
agadez-5-morts-et-plusieurs-blesses-graves-dans-un-accident-d-un-bus-de-transports Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce...
Publier le 15/07/2019, 22:09
insecurite-nouvel-assassinat-d-un-chef-traditionnel-a-inates-tillabery Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été...
Publier le 16/07/2019, 10:08
hadj-2019-un-membre-du-coho-accuse-les-responsables-d-avoir-percu-des-pots-de-vin-pour-un-marche Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra...

Dans la même Rubrique

Mali : une vingtaine de terroristes neutralisés suite à une opération conjointe de Barkhane avec les forces du Niger et du Mali

17 juin 2019
Mali : une vingtaine de terroristes neutralisés suite à une opération conjointe de Barkhane avec les forces du Niger et du Mali

Plus d’une vingtaine de terroristes ont été mis hors de combat suite à une opération, jeudi 13 juin en fin de soirée, conduite par les militaires français de la force...

Nigeria : un triple attentat de Boko Haram fait 30 morts à Konduga (Maiduguri)

17 juin 2019
Nigeria : un triple attentat de Boko Haram fait 30 morts à Konduga (Maiduguri)

Au moins 30 personnes ont été tuées dans un triple attentat-suicide attribué à Boko Haram dans le nord-est du Nigeria et plus de 40 blessées, l'attentat le plus meurtrier perpétré...

G5 Sahel : le secrétaire permanent Sambo Sidikou fait le point au président Roch Kaboré du Faso

13 juin 2019
G5 Sahel : le secrétaire permanent Sambo Sidikou fait le point au président Roch Kaboré du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a eu une séance de travail cet jeudi 13 juin dans l’après-midi, avec le secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou.

Burkina : une vingtaine de personnes tuées dans le Soum et le Loroum

10 juin 2019
Burkina : une vingtaine de personnes tuées dans le Soum et le Loroum

Au moins 17 personnes ont été tuées hier dimanche à Arbinda (Soum) et quatre autres dans le Loroum, samedi, (Sollé) Loroum, a appris l’AIB. Des individus armés ont profité dimanche, d’un...

Mali : au moins 97 morts dans l’attaque d’un village dogon dans le centre du pays

10 juin 2019
Mali : au moins 97 morts dans l’attaque d’un village dogon dans le centre du pays

Au moins 97 personnes ont été tuées, 38 autres blessées et 19 disparues dans l'attaque d'un village dogon dans le centre du Mali selon un bilan provisoire annoncé ce lundi...

Sénégal : le frère du président Macky Sall soupçonné de corruption

6 juin 2019
Sénégal : le frère du président Macky Sall soupçonné de corruption

Selon une enquête de la BBC, Aliou Sall aurait bénéficié d’un pot-de-vin en contrepartie de l’attribution de concessions pétrolières et gazières. C’est un scandale de corruption supposée qui ébranle le Sénégal...